CONFIANCE EN SOI ET SEDUCTION, partie 1

Confiance et séduction: image d'un homme sûr de lui avec sa femme sur son épaule
La confiance en soi est une chose presque sexuelle
A.Ferney

 

Introduction

Pour le débutant, la séduction consiste pour l’essentiel à intégrer dans son comportement les caractéristiques extérieures d’un homme dominant c’est-à-dire les qualités masculines qui attirent les femmes.

Après quelques semaines d’entraînement sur le terrain et après avoir abordé quelques dizaines de filles, n’importe quel homme motivé peut apprendre les rudiments de la séduction: phrases-types, humour, enchaînements verbaux, langage corporel, intensification des contacts physiques.
Il s’agit de la première composante du jeu de la séduction, celle qui est visible, révélée et qui peut facilement se transmettre.

La deuxième composante est propre à la nature du séducteur, elle se joue à l’intérieur. C’est l’assurance qu’il dégage lorsqu’il aborde sans sourciller un groupe de plusieurs inconnues. Ou lorsqu’il discute calmement avec une fille au milieu de trois types agités qui la convoitent. C’est sa sérénité et son sens de l’à-propos lorsqu’il remballe sans se démonter un mec frustré qui vient de l’insulter.

Un séducteur aguerri se distingue d’abord par la force de sa personnalité et la confiance qu’il a en ses capacités. Ce soir-là il est sorti pour rencontrer une fille et coucher avec elle. Il sait qu’il réussira car il n’a pas le moindre doute qu’il la mérite. Il a intériorisé cette certitude. Pour la fille, cette évidence innée lui saute aux yeux dès qu’il l’aborde.

Un homme vraiment confiant n’a plus besoin d’apprendre des phrases d’approche et des histoires préparées. Il sait que sa personnalité lui suffit pour séduire.

Cette deuxième composante de la séduction, cette maîtrise de la nature intérieure ne s’apprend ni dans les livres, ni sur Internet et ni en séminaire. On peut être initié par un maître mais c’est rare d’en rencontrer un. La meilleure des solutions consiste à s’entraîner sur le terrain et à aborder un maximum de femmes.
C’est à vous à parcourir ce chemin.

Néanmoins, il est possible d’adopter une approche qui permet de consolider son état d’esprit afin de le conditionner à la pratique de la séduction. C’est ce que je propose ici.
Il n’est pas simple d’influencer favorablement les pensées d’autrui car chacun possède une histoire et un cadre mental qui lui sont propres.
Par conséquent, ce qui est exposé dans la suite de ce texte n’est pas une formule magique mais un plan d’actions simple et directement applicable.

Après quelques expériences sur le terrain, le séducteur identifie clairement la différence qu’il y a entre une drague réussie et un échec. Ca n’est pas le contenu de son baratin qui compte ni la qualité de ses postures viriles. Ce qui compte c’est ce qu’il ressent lorsqu’il interagit avec les femmes, cette sensation que la séduction est bien amorcée ou qu’elle ne l’est pas.

Autrement dit, la maîtrise intérieure consiste à passer du statut de singe savant qui récite des phrases pour amuser les filles à celui de dragueur serein et endurci. Endurci par les centaines d’heures passées sur le terrain.

Un extrait du film Vicky Cristina Barcelona

On constate néanmoins que de nombreux hommes ne parviennent pas à atteindre la maîtrise intérieure en dépit de leur expérience. Afin de combler ces lacunes, définissons clairement de quoi il s’agit.

Le séducteur expérimenté

Confiance et séduction: image d'un homme dos tourné portant un chapeau et d'une femme séduite qui le regarde

Quelle que soit la méthode de séduction que vous choisissez, les grandes lignes sont les mêmes. Un homme qui présente les quatre caractéristiques suivantes attirera les femmes:

  • Il apporte la preuve de sa valeur sociale.
  • C’est un leader.
  • Il a une forte assurance.
  • Il a du sang-froid/Il ne se démonte pas facilement.

Le débutant commence toujours son apprentissage de la séduction par le premier point. Il apprend d’abord à aborder des femmes, à entretenir la conversation et à les faire rire. S’il en reste là, il ne couchera jamais avec elles: il faut qu’il maîtrise les trois caractéristiques suivantes, il doit s’imposer. Et pour ça il doit aller plus loin.

Un leader, sûr de lui et doté de beaucoup de sang-froid, ne craindra pas de faire de l’ombre aux autres hommes, de marcher sur leurs plates-bandes et de les remballer sans ménagement afin de s’imposer. Il assume parfaitement qu’il va se faire des ennemis: il s’en fout complètement car il sait ce qu’il veut.

C’est une phase délicate de l’apprentissage du jeu de la séduction mais indispensable à tout homme motivé. Voyons comment nous pouvons y parvenir.

La maîtrise de la nature intérieure passe par les quatre éléments suivants:

  • Des convictions qui vont dans le sens de vos objectifs.
  • Suffisamment d’expériences pour confirmer et renforcer vos convictions.
  • Une forte personnalité et une identité bien définie.
  • Une volonté de se lancer dans des actions risquées.

Examinons chacun de ces quatre points.

1. Vos convictions

Vos convictions sur le monde extérieur

La plupart d’entre nous ont une opinion erronée sur la façon dont les hommes et les femmes interagissent entre eux. La séduction est un domaine où les clichés sont diffusés de façon massive notamment au travers des médias. De nombreuses sottises (la tendresse, le romantisme, la douceur, etc.) circulent à ce sujet sur tous les supports: télévision surtout mais aussi cinéma, littérature, musique.

Hormis les séducteurs naturels qui ont une maîtrise instinctive, pour la majorité des hommes, l’apprentissage passe par l’observation et la lecture. Vous devez aller chercher vous-même les bonnes informations.

Peu de livres expliquent la réalité du désir féminin et son origine évolutionniste et biologique. Les raisons pour lesquelles les bonnes références sont rares dépassent le cadre de ce texte.

Afin de devenir un dragueur performant, tout homme doit comprendre l’alchimie amoureuse aussi crûment que possible. Ce ne sont pas les gentils garçons qui emballent les filles mais les hommes impertinents et sûrs d’eux. Cette déclaration s’oppose pourtant au discours médiatique dominant sur la question (voir l’article Les Principes du Jeu social, points 14 à 25).

A la fin de l’article, vous trouverez une liste de références – film et livres – traitant de la séduction et du désir féminin.

Vos convictions sur vous-même

Votre esprit doit être habité par des pensées positives.
Mettez un terme à l’oisiveté et aux rêveries parasites. Remplacez-les par des pensées positives et des réflexions constructives sur vos stratégies de séduction. Cette discipline enseigne à focaliser son attention en éliminant un maximum d’obstacles mentaux.

Le débutant n’a pas le choix, il doit modifier son état d’esprit et le conditionner à la pratique de la séduction. Aucune pensée ne doit venir limiter votre progression: vous devez extirper vos idées négatives et ne plus les évoquer.
Il n’y a aucune raison pour que cette femme ne s’intéresse pas à vous.
Il n’y a aucune raison pour que votre baratin plante.
Donnez-vous au contraire toutes les raisons, psychologiquement, pour provoquer vos réussites.

Des idées anciennes peuvent être profondément enracinées, c’est pourquoi des efforts répétés seront nécessaires pour s’en débarrasser. N’attendez pas.

2. Les expériences qui renforcent vos convictions

Vous pensez certainement que je parle de vos expériences positives. Autrement dit si votre conviction est « toutes les femmes s’intéressent à moi », vous n’aurez tendance à retenir que les expériences où les femmes se sont effectivement intéressées à vous et vous oublierez les autres.

Ce paragraphe ne traite pas de ce cas-là.
Ce dont je veux parler ici, ce sont toutes les fois où vous avez abordé des femmes en appliquant à la lettre vos convictions sans vous préoccuper du résultat. C’est-à-dire toutes vos tentatives, qu’elles aient réussi ou non, au cours desquelles vous avez tenté d’imposer votre style de séduction.

Que les autres acceptent ou non vos convictions n’a aucune importance, ce qui importe c’est que ce soit vous qui les acceptiez et que vous ne les fassiez pas varier face à la pression extérieure.

Prenez un débutant qui n’a jamais abordé une inconnue. Expliquez-lui sans cesse que c’est normal et facile de le faire. Répétez-le-lui jusqu’à ce que cette certitude soit gravée dans son esprit et qu’il en soit convaincu.
Ses premières approches risquent de planter mais peu importe, il recommencera puisque maintenant il sait qu’il peut le faire! … et dans son esprit ça fait toute la différence.

Voilà ce qu’il faut comprendre: la pression sociale n’a pas d’importance.

Pour ce débutant, quel est le changement entre avant et après? Avant: il n’était pas convaincu. Après: il était convaincu et sa conviction n’a pas changé en dépit de ses premiers échecs.
Plus il est convaincu et plus il abordera de femmes -> plus il abordera de femmes et plus il réussira -> plus il réussira et plus il sera convaincu -> plus il sera convaincu et plus il abordera de femmes, etc, etc.
Sa nature intérieure et sa séduction se renforcent ainsi d’elles-mêmes.

3. Une personnalité forte et bien définie

Confiance et séduction: silhouette d'un homme détendu, les bras déployés derrière la tête

Votre identité constitue ce que vous faites de votre vie et non pas le dénominatif qui vous qualifie. Autrement dit, vous êtes ce que vous faites.
Prenons un exemple. Vous êtes pharmacien et vous gérez vous-même votre pharmacie. Ce descriptif ne correspond pas à votre identité, ce sont simplement des étiquettes qui permettent de vous identifier aux yeux d’autrui.

Pharmacien n’est pas votre identité. Votre identité, ce que vous êtes vraiment, c’est le travail, les études et les efforts nécessaires pour obtenir votre diplôme, pour organiser et gérer un commerce. Si vous deviez quitter ce métier, votre identité profonde serait toujours là et vous l’utiliseriez pour vous embarquer dans un autre projet.

C’est toute la différence qu’il y a entre une personne devenue millionnaire par son génie des affaires et celui qui le devient soudainement par gain à la loterie. « Millionnaire » est l’identité profonde du premier car sa fortune, il en a fait l’acquisition grâce à sa personnalité. C’est tout le contraire du deuxième dont la fortune lui est tombé dessus par hasard et non par talent.
C’est la raison pour laquelle de nombreux gagnants de loterie dilapident très vite leurs biens.

La construction et l’affirmation de l’identité s’appuient sur les deux premiers éléments que nous avons déjà vus: vos convictions et vos expériences.

Précisons la logique de ce raisonnement:
Vous formez en vous des convictions (sur vous-même et le monde) -> Vous renforcez ces convictions par vos expériences (positives et négatives) -> Une fois bien intériorisées, vos convictions et expériences vous permettent de construire votre identité.

Exemple:
Votre conviction est: vous attirez les femmes -> Vous vous exercez à attirer les femmes dans la vraie vie -> Cette conviction s’intègre petit à petit à votre identité.

4. La prise de risque

De même que chacun des quatre éléments est issu du précédent, une forte prise de risque n’est pas possible sans une identité solide.

Les individus à forte personnalité sont ceux qui s’aventurent dans l’inconnu et qui prennent les plus gros risques sans aucune crainte des conséquences. Ils le font sans se soucier de l’opinion d’autrui.

Un extrait du film Barry Lyndon

C’est le sommet de la maîtrise intérieure et celui que chacun d’entre nous doit s’efforcer d’atteindre afin de dominer l’art de la séduction.

Quand vous atteindrez ce niveau, vous le saurez et surtout vous le ressentirez. Vous serez sur un nuage et les gens autour de vous le percevront. Vous aborderez des inconnues sans difficulté et les manœuvres les plus compliquées vous paraîtront étonnamment simples. Pendant ces moments de grande lucidité vous serez intellectuellement et émotionnellement fluide.
Les meilleurs séducteurs vivent en permanence dans cet état.

Lorsque je parle d’absence totale de crainte lors de la prise de risque, je veux dire que vous devez être complètement déconnecté de votre ego et des dommages que vos actions pourraient lui occasionné. Répétons-le encore: foutez-vous du regard des autres, soyez détaché, désinvolte, nonchalant comme un lord anglais.

Cette peur de l’opinion d’autrui est une peur égoïste, sans aucune conséquence sur votre intégrité physique et surtout elle est artificielle. Que peut-il vous arriver de grave si vous vous faites rejeter par une fille inconnue devant une foule d’inconnus? Réponse: rien. Il suffit de passer à autre chose.

Ce type de peur n’a aucune consistance. Issue des conventions sociales, elle n’est là que pour freiner vos ardeurs, c’est une illusion, une fausse barrière. Vous avez compris ce qu’il vous reste à faire: enfoncez cette barrière.

Après avoir appris et avoir mis en application les quatre éléments de la maîtrise intérieure que nous venons de voir, vous devez les intérioriser et en faire votre style de vie. Faites-en votre attitude de tous les jours et ressentez comment les gens vous perçoivent en conséquence.
De vous, n’acceptez rien de moins.

…à suivre dans le prochain article: CONFIANCE EN SOI ET SÉDUCTION, partie 2 où nous parlerons de votre plan d’actions…

Références

Films

Drive de Nicolas W. Refn avec Ryan Gosling

Le Tao de Steve de Jennipher Goodman

Casino Royale de Martin Campbell avec Daniel Craig. La plupart des James Bond avec Sean Connery et Daniel Craig sont intéressants.

Vicky Cristina Barcelona de Woody Allen avec Scarlett Johansson

Barry Lyndon de Stanley Kubrick

Livres

L’Art de la séduction de Robert Greene

Le Journal du séducteur de Sören Kierkegaard

La Philosophie dans le boudoir du marquis de Sade

3 commentaires

  1. JeriK a écrit:

    Je m’y suis mis dés que j ai lu l article!!
    J ai changé ma garde-robe, j ai travaillé ma façon de marcher, de regarder, de sourire et surtout de discuter. Mais le plus dure ça été de commencer lol 🙂
    Comme tu l as conseillé, je me suis fais un plan. J ai commencé par m obliger à aborder une fille par jour et puis j ai augmenter le nombre petit a petit
    Et bien a force de pratiquer, je m améliore vraiment, putain je deviens vraiment bon!!! il y a des soirs de grande confiance où rien ne peut me faire douter et les filles m abordent elles même!!!
    et ça fait que 2 mois!

    18/11/2017
    Répondre
  2. pierre_O a écrit:

    Vous présentez la séduction comme une discipline comme une autre.
    Determination des objectifs, plannification, préparation mentale, entrainement, revue des résultats…
    de mon experience, je ne suis pas sur que ça se passe toujours comme ça, il y a parfois des dragueurs qui séduisent naturellement sans préparation!

    02/11/2017
    Répondre
    • L.Egero L.Egero a écrit:

      Comme dans tous les domaines il existe des gens plus forts que d’autres. Il existe des pianistes prodiges, des sportifs prodiges, des financiers prodiges, etc.
      La séduction n’échappe à cette règle. Et même si on n’est pas tous doués, on peut s’améliorer par la pratique.
      Ce que beaucoup de séducteurs ne révèlent pas c’est tout le travail et les échecs passés qui leur a permis de devenir bon. Ils n’en parlent pas justement parce que ça briserait une partie de leur charme!
      Ne révélez pas vos méthodes et les efforts que vous avez fournis pour atteindre votre niveau. Le mystère est une partie intégrante de la séduction.

      Conclusion: à quelque rares exceptions près (les génies sont rares), les séducteurs sont persévérants et méthodiques dans leurs approches…mais il ne vous le diront jamais.

      03/11/2017
      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *