COMPRENDRE VOTRE VALEUR SOCIALE

Valeur sociale: image des gratte-ciels de New-York
Le Jeu social s’oppose à la morale comme la philosophie s’oppose à la naïveté

Introduction
1. La dynamique des groupes sociaux
2. Relativité de la valeur sociale
3. Un clou chasse l’autre
4. La stratégie du mystère
5. Réflexions diverses sur la valeur sociale
Pour finir

Introduction

La valeur sociale d’une personne correspond à la position qu’elle occupe dans la hiérarchie de la société. C’est lié à la richesse de son réseau de relations.
Quels sont ses amis, ses collègues, ses connaissances, ses contacts professionnels, et combien en a-t-elle? A-t-elle un carnet d’adresses bien rempli? Peut-elle gravir les échelons en utilisant des passe-droits? Ou ne doit-elle compter que sur son mérite et les caprices de ses supérieurs?

De la même façon, on parlera de valeur sexuelle pour désigner le pouvoir de séduction d’une personne relativement à sa valeur sociale.
La valeur sociale est une notion changeante. Elle est essentiellement constituée de non-dits, elle permet toutes les interprétations possibles selon les interlocuteurs. Une personne en quête de pouvoir fera donc en sorte de détourner ces interprétations en sa faveur.

Les gens basent leur perception de votre valeur sociale sur les interactions qu’ils ont avec vous. De même, vous percevez votre propre valeur au travers de vos relations avec vous-même c’est-à-dire de votre amour-propre.
Par conséquent, nous avons affaire à un phénomène perçu qui dépend de la subjectivité de celui qui le perçoit.

Il s’agit d’une illusion sociale. C’est le lustre dont vous vous parez pour briller en société, votre comportement, votre conversation et votre apparence.
Selon vos compétences relationnelles, votre valeur sociale perçue vous grandira ou vous rabaissera par rapport à votre véritable valeur.

Votre valeur sociale réelle quant à elle, constitue l’ensemble de vos attributs qui sont visibles aux yeux de tous et que l’on ne peut pas remettre en question. Ce sont vos compétences (intellectuelles, sportives, artistiques), vos revenus, votre apparence physique.
Elles sont faciles à reconnaître: faites-en une liste et identifiez celles qui sont les plus recherchées en société. Concentrez-vous sur ces dernières et mettez les autres de côté.

1. La dynamique des groupes sociaux

Avant d’être admis dans un cercle social, les membres vont vous faire passer toutes sortes de tests parfois très subtils et discrets. Ils vont vous juger et vous passer au crible puis ils vont vous attribuer une place dans la hiérarchie du groupe. Une fois que cette place vous est acquise, il vous sera très difficile d’en changer.
Néanmoins, vous pourrez faire varier cette situation dans un sens positif ou négatif en jouant sur votre comportement. Des actions positives augmenteront votre valeur perçue par votre entourage et inversement.

Entendons-nous bien: une action « positive » ne veut pas dire une action « gentille » ou « conciliante ». Si vous envoyez chier un membre du groupe qui vous a manqué de respect, votre comportement autoritaire sera perçu comme une preuve de haute valeur sociale.
Si au contraire, vous acceptez qu’il transgresse les frontières que vous avez clairement établies en vous montrant conciliant avec lui dans le but de l’apaiser, vous tombez dans son piège.
Vous transmettez une image de faiblesse. Vous passez pour un lamentable quémandeur et votre valeur sociale s’effondre aux yeux du groupe.

Attention maintenant de ne pas tomber dans le deuxième piège. Ce n’est pas parce que vous n’avez plus de valeur aux yeux du groupe que vous allez être rejeté, bien au contraire. Ils vous garderons mais ils vous prendrons pour ce qu’ils ont perçu de vous c’est-à-dire une vache à lait.

Au sein de tout cercle social, ce sont les femmes qui ont le plus tendance à exploiter à leur avantage la gentillesse et la faiblesse perçues (qu’elles soient réelles ou pas). Pour nombre d’entre elles, des décennies de féminisme ont contribué à alimenter ce sentiment que tout leur est dû et à justifier cette exploitation en la rationalisant.
Elles sont extrêmement sensibles à la valeur sociale des hommes: leur apparence, leur popularité, leur niveau de revenu, etc.

Notons que de nombreux hommes adoptent également cette attitude.
Si les femmes du groupe ne vous respectent pas, elles vous utiliseront à leur convenance. En règle générale, si vous n’envisagez pas de séduire une femme, alors il est préférable d’avoir avec elle des relations polies et distantes. C’est précisément ce détachement qui augmentera votre valeur sociale aux yeux du groupe.

2. Relativité de la valeur sociale

Valeur sociale: image d'un groupe d'hommes d'affaires

La notion de valeur sociale est variable selon la composition des groupes et les attentes de leurs membres. Vous pouvez être perçu comme le mâle dominant dans un groupe et n’être qu’un sous-fifre dans un autre.

Si vous envisagez de fréquenter des personnes affichant dès le départ un haut statut social, la concurrence va être rude ne serait-ce que pour y être accepté. Si votre valeur est moyenne, vous serez perçu comme faible.
Inversement, si vous fréquentez un groupe de faible niveau et que votre valeur sociale est moyenne, vous serez perçu comme fort.

Là encore les notions de force et de faiblesse perçues varient d’un groupe à l’autre.
Dans un groupe où personne n’a fait d’études, vous passerez pour un intello. Par conséquent, votre valeur sociale s’effondrera. Soit vous serez éjecté, soit vous serez accepté mais vous servirez de bouc-émissaire. Afin d’être accepté et d’obtenir une bonne place dans la structure hiérarchique de ce groupe, vous devez compenser la mauvaise impression que les autres ont de vous.

Comment? En vous faisant passer pour moins intelligent que vous ne l’êtes. Jouez au con jusqu’à ce que votre valeur sociale perçue soit suffisamment haute. Puis déguisez votre intelligence afin de la faire passer pour une caractéristique annexe et amusante de votre personnalité. Et non pas comme un outil de domination.
Qu’il soit important de faire le con ou de faire l’intello dépend de la perception et des attentes du groupe considéré. Votre valeur pourra soit augmenter soit diminuer.

De cette façon, reconfigurez systématiquement l’image que les gens perçoivent de vous. Faites-le toujours de façon délibérée et calculée afin de préserver votre nature intérieure. Autrement dit ne vous laissez pas influencer à votre insu.
Dans l’exemple précédent, il ne s’agit pas de s’abrutir réellement au contact des membres du groupe mais plutôt de simuler la bêtise. Vous devez consciemment jouer la comédie.

Simuler des attributs que vous n’avez pas ou dissimuler ceux que vous avez vous demandera des efforts importants et un sens aigu de la discipline. Ainsi vous devrez procéder par tâtonnements afin d’ajuster au mieux vos illusions sociales en fonction de l’environnement dans lequel vous vous trouvez.

A ceux qui me poseraient la question suivante: « Mais ne serait-ce pas de la tromperie? » Je leur réponds: « A votre avis, qu’est-ce que le Jeu social? … Et vos partenaires/concurrents/associés, à votre avis à quoi jouent-ils, eux? »

Mon approche a pour objectif de provoquer une prise de conscience et de proposer un remède à la naïveté universelle. Par conséquent, elle est pragmatique, et très efficace si elle est sérieusement mise en application.

3. Un clou chasse l’autre

Un joueur social expérimenté sélectionne judicieusement les combats qu’il mène en fonction de ses intérêts. Par conséquent, il évite à tout prix de s’épuiser sur plusieurs fronts.
Lorsque vous envisagez d’intégrer un cercle social donné pour votre seul profit, posez-vous toujours la question suivante: est-ce que ça en vaut la peine?
Ne vous consumez pas vainement à essayer de vous faire accepter par des gens qui ne vous apportent rien. Vos efforts sociaux doivent toujours servir vos objectifs. Ainsi, si les bénéfices s’avèrent inférieurs aux investissements, laissez tomber et passez à autre chose.

De même, si vous fréquentez un groupe depuis longtemps et qu’au fil du temps vous réalisez que vous lui apportez plus qu’il ne vous rapporte, ça signifie qu’on est en train de vous exploiter, psychologiquement et/ou matériellement. On vous manipule et on vous manque de respect.
En pareil cas, il est inutile d’essayer d’améliorer votre image.
Vous avez affaire à ce que l’on appelle une fréquentation toxique. C’est la pire des configurations sociales, elle entame votre volonté et vous fait perdre votre temps (voir Power. Les 48 lois du pouvoir de Robert Greene, les lois 2 et 10).
Une seule solution à cette situation, radicale: partez au plus vite sans vous retourner. On essaiera de vous retenir: ignorez totalement ces appels trompeurs.

Consolidez sans cesse votre assurance et votre ego en refusant catégoriquement tout abus vous concernant quel que soit sa nature: requête insistante inacceptable (de type financière), remarque dégradante en apparence anodine, critique agressive enrobée d’humour, etc.

Ces réflexions s’appliquent évidemment à votre situation professionnelle. Si vous estimez que votre travail n’est pas/plus épanouissant, que vous êtes sous-payé, que vous n’y apprenez plus rien, changez-en au plus vite.
Si vous ne le faites pas, vous malmenez votre amour-propre et perdez en valeur sociale.

La première impression est souvent la meilleure. Il est beaucoup plus coûteux de galérer à améliorer votre image si elle est mauvaise dans votre groupe actuel que de s’intégrer dans un nouveau groupe en y faisant d’emblée une bonne impression.
Le temps est précieux, ne le perdez pas à courir après des chimères. Par conséquent, identifiez au plus vite les meilleures options qui serviront vos intérêts. Quand votre intuition et votre expérience vous le dictent, laissez tomber celles qui vous sont inutiles et testez les autres.

Si dans un groupe donné votre valeur sociale perçue est basse, n’insistez pas pour tenter de l’améliorer et ne protestez pas. Vous vous épuiseriez en vain. Car ce faux échec est là pour vous indiquer que votre intérêt est ailleurs, tout simplement. Retenez la leçon: quittez le groupe et consacrez du temps à améliorer vos compétences personnelles. Puis partez à la recherche d’autres groupes afin d’en faire la conquête.

Nous l’avons déjà dit: ne recherchez l’approbation et l’attention de personne, foutez-vous-en complètement.

4. La stratégie du mystère

Valeur sociale: silhouette d'un homme vêtu d'une cape

Certains joueurs sociaux adoptent la stratégie de l’absence d’information. Ils s’entourent d’une aura de mystère qui provoque l’étonnement de leur entourage. Cette approche est à double tranchant et doit être utilisée avec prudence.

En cherchant à percer votre mystère, certaines personnes vous attribueront plus de valeur que vous n’en avez réellement. Votre discrétion ne dissimule-t-elle pas de gros revenus? Votre pudeur ne cache-t-elle des relations haut placées ou de nombreuses conquêtes féminines?

Inversement, si votre mystère est perçu comme une mise en scène, vos silences donneront l’impression que vous cachez délibérément des actions honteuses et des échecs dont vous n’osez pas parler. Votre valeur sociale baissera.

Par conséquent, si vous deviez adopter la stratégie du mystère (en séduction, en affaires…), faites toujours en sorte que ceux qui vous sondent pour vous comprendre n’émettent que des suppositions qui aillent dans votre sens.

De cette façon, orientez toujours à votre avantage la perception qu’ont les autres de votre valeur sociale. Initiez et laissez courir des rumeurs à votre sujet mais seulement si elles contribuent à amplifier votre aura perçue.

Par exemple: n’éludez jamais directement une question au risque de passer pour un immature. Répondez-y plutôt de façon détournée ou énigmatique et injectez-y toujours une bonne dose d’humour.
Si vous le faites avec suffisamment d’autorité, votre interlocuteur n’osera pas insister en vous reposant la question. Détendez alors l’atmosphère en changeant de sujet et en enchaînant sur une anecdote.

5. Réflexions diverses sur la valeur sociale

Dans certains cercles il arrive parfois de rencontrer un type très particulier de joueur social: l’ami de tout le monde.
Il distribue des sourires factices à qui en veut. Il tape sur l’épaule du premier venu et donne l’impression d’une grande aisance sociale. Son secret c’est son adaptabilité. L’image de lui qu’il projette est fonction de son interlocuteur, c’est un caméléon, un miroir social.
Il est toujours enthousiaste, ce qui le fait souvent passer pour un mâle dominant. Mais cette illusion n’est que transitoire et son image s’effrite au fur et à mesure que son entourage repère ses failles d’authenticité.
Son attitude apparaît alors pour ce qu’elle est: une comédie médiocre.

Ce constat paraît contre-intuitif mais il se vérifie toujours dans la vraie vie. Si vous êtes exigeant dans le choix de vos relations, vous êtes un meilleur joueur social que l’ami de tout le monde. Vous semblez difficile d’accès et dégagez une plus grande sérénité. Par conséquent, votre pouvoir social perçu est plus grand.
Arrivé à un certain point, votre valeur sera telle que vous n’aurez plus besoin de solliciter l’amitié des autres. Car ce seront les autres qui solliciteront votre amitié.
Donc: à moins que vous ne planifiez une mise en scène pour atteindre un objectif précis, ne soyez jamais l’ami de tout le monde. Car lorsque le masque tombera, vous passerez pour un laborieux quémandeur et les gens ne vous feront plus confiance.

Plus votre valeur sociale sera importante et plus votre compagnie sera recherchée. Les femmes rivaliseront d’imagination pour vous séduire, vos finances décolleront et vous serez réellement épanoui. Pour les joueurs sociaux aguerris, cette situation est une réalité, mais elle présente néanmoins un inconvénient qu’il convient de bien gérer.
En effet, plus votre pouvoir est grand et plus vous attirez la méfiance et l’envie de votre entourage. Votre aura est perçue comme une menace et vos concurrents, soucieux de préserver leur ego, auront vite fait de vous faire passer pour un arrogant. De ce fait votre valeur sociale diminuera.

Par conséquent, appliquez-vous toujours à ajuster votre image en fonction de votre environnement. Face à une personne prétentieuse et peu sûre d’elle, modérez vos démonstrations de pouvoir, jouez légèrement au con mais restez sur le qui-vive.

De même, si vous êtes beau physiquement, vous vous attirerez forcément la jalousie de ceux qui le sont moins que vous. Ils y verront là un avantage injuste puisque dû aux hasards de la nature. En pareil cas, soyez discret quant à vos succès féminins et feignez l’humilité quand on cherche à vous flatter sur votre apparence.

J’en profite pour glisser une remarque rapide: par définition, une flatterie n’est jamais sincère. C’est souvent une tentative de moquerie déguisée qui s’inscrit toujours dans le cadre d’un rapport de force.

Pour finir

Améliorez vos compétences en permanence afin d’augmenter votre valeur sociale réelle. Ainsi, cette dernière viendra renforcer votre assurance qui à son tour consolidera votre valeur sociale perçue.
Diversifiez vos centres d’intérêt au maximum de vos capacités, jouez sur plusieurs tableaux afin d’avoir toujours une solution de rechange.

Tentez de vous intégrer à de nombreux groupes afin d’affûter sans cesse votre Jeu social. Intéressez-vous à des associations politiques, syndicales, religieuses, sportives, comprenez-en les rouages et étudiez les intrigues qui s’y trament.

Ne relâchez jamais vos efforts, vous en percevrez bientôt les dividendes.

Références

Films et séries

La série House of cards de Beau Willimon avec Kevin Spacey

Barry Lyndon de Stanley Kubrick

Les Initiés de Ben Younger

Le Loup de Wall Street de Martin Scorsese avec Leonardo di Caprio

Livres

Power. Les 48 lois du pouvoir de Robert Greene

Atteindre l’excellence de Robert Greene

Influence et manipulation de Robert Cialdini

Petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens de Robert-Vincent Joule et Jean-Léon Beauvois

2 commentaires

  1. Ley a écrit:

    Ok, texte sans concession, beaucoup de sujets sont à discuter (l’ami de tout le monde par exemple). Tu ne prends pas de pincette quand tu écris, le réveil doit être dur pour certains
    Continue… c’est ça qu’on attendait
    J’ai une question: jusqu’où es-tu capable d’aller?

    26/08/2017
    Répondre
    • L.Egero L.Egero a écrit:

      Le but de ce site est justement de ne pas prendre de pincettes, quels que soient les sujets. Merci pour votre appréciation
      On ira le plus loin possible

      23/10/2017
      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *