Catégorie : Concentration

Le pouvoir:image d'une partie d'échec
Souviens-toi de toujours oser

Partie 1:
Introduction
1.Le Jeu social

Partie 2:
2.L’argent et le pouvoir
3.L’apparence physique/La beauté
4.Les connaissances pratiques
Pour finir

Introduction

Tout le monde veut plus de pouvoir qu’il n’en a, personne n’en veut moins. La quête du pouvoir est universelle et par delà toutes les idéologies, elle ne connaît aucune exception. Même si le sujet est tabou et que très peu osent l’admettre, nous sommes tous en concurrence les uns contre les autres.

Ne jugeons pas ce constat sur un plan moral, nous nous épuiserions en vain: ça n’est ni bien ni mal. C’est juste un état de fait qu’il faut intégrer dans nos comportements quotidiens. Admettons simplement que par sa nature et pour sa survie, l’homme est conçu pour la compétition. Que ce soit de façon directe dans le cas d’un combat physique ou de façon indirecte et subtile dans le cas du Jeu social.

A travers les siècles, les idéologies politiques et religieuses ont pu brider partiellement la férocité concurrentielle des hommes par des règles morales. C’est de moins en moins le cas de nos jours, par conséquent nous devons nous adapter pour prospérer.
Conformez-vous à la réalité.

Consciemment ou pas, nous recherchons tous la réussite. Seulement elle ne vient pas gratuitement, elle exige sacrifices, persévérance, motivation et une bonne dose d’intuition…ça on le savait déjà et on le dit souvent…
Ce que l’on dit en revanche beaucoup moins souvent, c’est que dans votre quête du pouvoir et du succès, vous ne devrez pas seulement construire une stratégie. Vous devrez également faire preuve d’égoïsme, et ne pas hésiter à vous isoler et à négliger votre entourage afin de progresser dans votre travail.
Vous devrez oublier vos scrupules et aller prendre le pouvoir là où il est c’est-à-dire chez les autres.

Un extrait du film Les Initiés

Le pouvoir est disponible en quantité limitée. C’est une valeur relative qui se mesure en la comparant à la quantité qu’en détiennent les autres. Si tout le monde est riche et puissant, alors plus personne ne l’est.
Autrement dit, si par la force de votre travail et de votre volonté, vous obtenez un avantage qui augmente votre statut social, c’est que quelqu’un d’autre en a été privé.
Comme on peut le constater, la circulation du pouvoir fonctionne à la manière des vases communicants. Si quelqu’un en a plus, c’est que forcément un autre en a moins.

La recherche du pouvoir prend parfois des formes indécelables. Ce collègue de travail avec qui vous vous entendiez bien adopte soudain une attitude froide à votre égard. Que faut-il en conclure?
Inutile de se voiler la face, ce comportement (qu’on appelle une agression passive) indique qu’un rapport de force a débuté entre lui et vous. Détectez au plus vite ce phénomène et réfléchissez à la façon dont vous allez réagir.
Certains prétendent s’en sortir en affectant l’indifférence. Ces gens se mentent à eux-mêmes et aux autres car en l’absence d’une réaction appropriée, votre collègue poursuivra son petit jeu contre vous et en tirera des avantages à vos dépens.
Nous l’avons déjà vu: si on quitte le Jeu social, alors on le perd. Les gens qui font semblant de s’en foutre se sont en fait résignés à leur sort et, pour protéger leur ego, ils ne l’avouent pas.
Ne vous résignez jamais.

Le pouvoir, quel que soit sa forme ou son mode d’acquisition est essentiel dans la vie d’un homme. Sans pouvoir, on perd non seulement la considération des autres mais également la sienne.

Personne n’a de respect pour quelqu’un qui se laisse aller alors que tout le monde respectent les individus entreprenants et énergiques même s’ils sont craints et jalousés. L’aisance matérielle et l’autonomie financière, la popularité, les succès féminins ne peuvent venir qu’avec le pouvoir social.

Même si les femmes se soumettent, souvent instinctivement, au pouvoir masculin, elles tentent d’influencer ce pouvoir de façon indirecte afin d’en tirer un profit personnel. Ce pouvoir par procuration, typiquement féminin, n’en n’est pas moins efficace s’il est habilement utilisé et il le sera d’autant plus que la femme est attirante.

La recherche du pouvoir peut commencer à tout âge mais le plus tôt est le mieux. Si vous êtes décidé à vous lancer, vous devez passer votre temps à augmenter votre valeur sociale, à mettre en œuvre toutes les stratégies qui vous permettent de progresser. Chassez vos habitudes improductives, laissez tomber la télé, ne perdez plus votre temps à surfer sans but sur Internet, oubliez vos pseudo-amis parasites et rencontrez-en d’autres.
Consacrez-vous à votre but et à votre but uniquement.

Si vous avez des obligations familiales, réorganisez vos journées afin de ménager du temps pour vos projets.
Si vous êtes un jeune homme d’un vingtaine ou d’une trentaine d’années sans contraintes familiales, profitez-en et exploitez maintenant votre potentiel. Jetez-vous à corps perdu dans vos projets, peaufiner sans cesse vos stratégies sociales, frappez à toutes les portes et abordez toutes les filles qui vous plaisent. Développez un maximum de compétences puis spécialisez-vous.
En deux mots: soyez productif.

Rappelons que cet article s’adresse à ceux qui visent le sommet, aux ambitieux qui ne veulent pas d’une vie simple. Car ils ont compris qu’une vie simple est une vie d’ennui.

Maintenant: comment acquérir du pouvoir? Comment gravir l’échelle sociale?
En premier lieu, il faut être capable d’exercer sa vision pour voir au delà des apparences. Les conventions et la bien-pensance ont lavé le cerveau de toute une génération. Ouvrons les yeux et voyons les choses pour ce qu’elles sont et non pas pour ce que l’on a envie qu’elles soient.
Cette attitude permet de prendre des décisions réalistes.

Vous trouverez ci-dessous les axes fondamentaux de développement qui vous permettront d’enrichir votre personnalité et de consolider votre statut social.

Le Jeu social

De l’ensemble de vos compétences, c’est celle que vous devez vous efforcer de porter à son maximum. Elle fait l’objet de ce site.
Un joueur social expérimenté se caractérise par un haut niveau de séduction et d’influence qu’il exerce au sein de la société afin de servir ses intérêts. Il ne s’agit pas seulement de séduction sexuelle, qui n’est qu’un aspect parmi d’autres du Jeu social. Ce qu’il faut, c’est adopter une stratégie globale.

Par influence et séduction, il faut comprendre l’ensemble des caractéristiques de votre personnalité qui vous donnent de la valeur aux yeux d’autrui et qui vous rend attirant au sens général. Les gens recherchent votre compagnie, vous interrogent sur vos projets, vous parlent des leurs, ils vous proposent de s’associer à eux. Leurs conversations deviennent confidentielles, ils vous font connaître des personnes de plus en plus influentes et vous invitent à des réceptions mondaines.

C’est ainsi que vous construisez votre réseau, en intégrant d’abord un cercle social modeste puis un autre plus influent et ainsi de suite.
Le Jeu social fonctionne comme un hypnotisme et ne s’arrête jamais. Actualisez en permanence vos compétences dans ce domaine car elles vous seront utiles toute votre vie.

Examinons maintenant les principaux éléments de ce jeu.

1. L’esprit de répartie

Une bonne répartie vous permettra de riposter aux remarques dégradantes et aux critiques insidieuses que l’on vous lancera. Chaque fois que vous intégrez un nouveau milieu ou que vous rencontrez de nouvelles personnes, on vous testera avec ce type de remarques.

Dans ce cas, ne vous vexez jamais. Analysez rapidement et froidement les propos de votre interlocuteur et remballez-le en lui décochant une répartie cuisante.
Les femmes que vous draguez vous testent aussi avec des commentaires taquins, taquinez-les en retour.

En règle générale, l’objectif de ces tests est de savoir de quel métal vous êtes fait. Répondez avec froideur ou humour selon la situation mais gardez vos positions et ne vous démontez jamais. Ignorer calmement son interlocuteur est parfois la meilleure des réponses. Si vous réussissez ces tests jusqu’au bout, vous serez accepté.
Inversement, vous pourrez utiliser votre esprit de répartie pour tester vos interlocuteurs.

Une seule solution pour s’améliorer dans ce domaine: la pratique assidue.

2. Le machiavélisme

Machiavélisme et pouvoir: image en ombre chinoise de la tête d'un homme en train de réfléchir

Un individu machiavélique analysera chaque situation attentivement et ne se lancera dans une action que lorsque celle-ci aura été mûrement réfléchie.
C’est un stratège.
Aucune de ses actions n’est gratuite, chacune d’elle s’inscrit dans un plan dont il aura construit toutes les étapes.
Son mode de pensée est calculateur. Il exerce en permanence un contrôle rigoureux sur ses émotions afin qu’elles n’empiètent pas sur ses raisonnements.

Plus le niveau du milieu social dans lequel vous évoluez est élevé, plus cette compétence est importante. Elle vous permettra de discerner qui vous prend au sérieux et qui vous prend pour un con à votre insu, et d’agir en conséquence.
Elle vous permettra de percer à jour les véritables intentions des gens que vous côtoyez et de dissimuler les vôtres.

On se fait souvent une mauvaise idée de la notion de machiavélisme. Il ne s’agit pas d’adopter une apparence sinistre et une attitude glaciale, surtout pas! Car justement votre masque tomberait. Vous devez restez convivial et courtois et par dessus tout, vous devez canaliser vos émotions.
C’est dans ces conditions que vos stratégies seront les plus efficaces.

3. Le charisme

Charisme et pouvoir: image d'un homme en costume en train d'ajuster sa cravate

Le charisme s’apparente parfois au charme. C’est un mélange de confiance en soi et de narcissisme qui permet à celui qui le possède de communiquer une haute valeur sociale. C’est une sensation de supériorité qui n’est pas de la vanité. Elle émane de votre certitude que vous maîtrisez un domaine à un niveau que peu de gens maîtrisent.
On peut simuler cette attitude pendant quelques temps mais vous risquez de vous faire démasquer un jour ou l’autre. Par conséquent, il vaut mieux que votre charisme s’appuie sur des compétences réelles et démontrées.

Le charisme est parfois considéré comme une qualité innée qui ne peut s’acquérir. Cette opinion est fausse. Il suffit pour s’en convaincre de constater la différence d’attitude qu’il y a chez un sportif de haut niveau selon ses résultats. Son aura est nettement plus grande lorsqu’il gagne que lorsqu’il perd. C’est pourtant le même homme.
Conclusion: le charisme n’est pas toujours inné, on peut le faire naître et le développer.

Un extrait du film Itinéraire d’un enfant gâté

4. Humour et pouvoir

L’humour est lié au charisme, il communique une énergie positive. Il permet de détendre une atmosphère chargée, de résoudre une dispute, de conclure un marché.

Pourquoi l’humour augmente-il votre valeur sociale perçue? Parce que c’est caractéristique d’un homme de pouvoir que d’être capable de regarder ses propres erreurs en face et d’en rire.

L’humour, le vrai, c’est-à-dire celui qui se moque de lui-même, est l’apanage des grands. Seul un homme sûr de lui, qui n’a rien a prouver à personne, supporte sereinement une mauvaise remarque et y répond avec humour.
Paradoxalement, ce sont les hommes les plus endurcis qui en ont le plus et qui testent les autres hommes afin de voir ce qu’ils sont capables d’encaisser. Une amitié virile pourra se former suite à un échange d’humour.

Un homme fragile se vexera vite et supposera que l’on se moque de lui. Il transmettra une mauvaise impression car en effet seul un faible peut se sentir blessé par des mots.
Néanmoins, veillez toujours à faire la différence entre un trait d’humour destiné à vous tester, même s’il est provocant et une véritable remarque dégradante. L’intention de votre interlocuteur n’est pas du tout la même et vous devrez ajustez votre réplique en conséquence.

L’humour doit faire partie intégrante de votre stratégie.

…à suivre dans le prochain article: POUVOIR ET STRATÉGIE, LA QUÊTE, partie 2…

Références

Films et séries

La série House of cards de Beau Willimon avec Kevin Spacey

La série Breaking bad de Vince Gilligan. Ce dont est capable un homme simple lorsqu’il est poussé à bout par les circonstances.

La série Les Borgias de Neil Jordan avec Jeremy Irons

Les Initiés de Ben Younger

Le Capital de Costa-Gavras avec Gad Elmaleh

Itinéraire d’un enfant gâté de Claude Lelouch avec Jean-Paul Belmondo

Livres

Power. Les 48 lois du pouvoir de Robert Greene

Stratégie, les 33 lois de la guerre de Robert Greene

Influence et manipulation de Robert Cialdini

Le Prince de Machiavel

Vous n’aurez pas le dernier mot: les meilleures réparties de Jean Piat

La Magie de voir grand de David J. Schwartz

Plus malin que le diable de Napoleon Hill

Argent Concentration Confiance en soi Discipline Emotions Manipulation Pouvoir Psychologie Sociologie Sport/Forme physique